L'église en ruine de Mauras, dans une boucle de Gélise

Date de cette photo : 28 mars 2011 - 00:26
Envoyé par : Tederic
Permalien

Commentaires sur L'église en ruine de Mauras, dans une boucle de Gélise

  • Descriptif de la base Mérimée

    Eglise Notre-Dame de Mauras
    localisation Aquitaine ; Landes ; Parleboscq
    lieu-dit quartier de Mauras
    adresse ;
    dénomination église
    époque de construction 14e siècle ; 15e siècle ; 16e siècle
    siècle détail 18e siècle ; 19e siècle
    historique Perdue au fond de la vallée de la Gélise, la petite église de Mauras est un édifice en brique du 14e siècle constituée d'une nef unique à deux travées éclairée par deux lancettes percées dans le mur méridional et d'un chevet polygonal. Aux 15e et 16e siècles une grosse tour-clocher occidentale formant porche au rez-de-chaussée qui n'a jamais du dépasser la hauteur de la nef, lui fut accolée à l'ouest et des voûtes furent construites dont il ne reste que celles du choeur, voûte d'ogive rayonnante à huit quartiers, reposant sur de gracieux culots sculptés. Les voûtes Renaissance de la nef disparurent rapidement, semble-t-il, puisqu'en 1738 on procédait déjà à une restauration du lambris qui les avait remplacées. En 1744 la paroisse, qui jusque là dépendait de Maignan dans le Gers, fut rattachée à Bouau qui venait d'être érigée en cure et église matrice. Les deux édifices connurent pour un temps une histoire commune : signalées en état de délabrement à peu près complet en 1876, elles furent simultanément restaurées en 1881 grâce à la générosité de Madame Coralie Laudet ; à Mauras une voûte en bois fut établie sur la nef, comparable à celle qui couvre toujours la première travée de l'église de Bouau. La toiture qui avait été refaite à neuf en 1819 s'est depuis longtemps effondrée, entraînant la disparition du couvrement du 19e siècle. Seule subsiste donc la voûte du choeur mais en très mauvais état
    état vestiges
    propriété propriété de la commune
    protection MH 1998/01/06 : inscrit MH
    Eglise en totalité (cad. M 54) : inscription par arrêté du 6 janvier 1998
    intérêt de l'oeuvre Objets mobiliers protégés : autel et tabernacle classés OM 23 10 1974, en dépôt dans l'église Saint-Cricq de Parleboscq

    Posté par Charles L., 28 mars 2011 à 23:28 | | Répondre
  • pourquoi

    j'aimerais savoir pourquoi cette chapelle s'est appeléé Mauras?

    Posté par ch.mauras, 14 avril 2011 à 19:00 | | Répondre
  • J'ai ébauché une réponse ici :
    http://www.gasconha.com/index.php?tipdoc=locs&mot=mauras
    qui est un site un peu plus approprié pour ce genre de question que notre railgascogne...

    Posté par Tederic, 15 avril 2011 à 22:28 | | Répondre
Nouveau commentaire

Gabarret - Eauze : 36 photos

DiaporamaDiaporama