[Cet article sur les coûts d'une voie verte est une analyse de Damien Follet, de "Rail Gascogne".
Le but n'est pas de contester tout projet de voie verte, mais de montrer qu'un projet qui maintient une voie ferrée existante peut être moins cher, avec en plus l'avantage de préserver l'avenir ferroviaire.
C'est le sort de la ligne Marmande-Casteljaloux qui est en jeu, avec actuellement des projets concurrents de voie verte et de chemin de fer touristique.

Dans d'autres cas, ou l'alternative serait seulement entre voie verte et démantèlement de la plate-forme ferroviaire, nous choisirions la voie verte pour sauver au moins la plate-forme.]


Des exemples de voies vertes

voie_verte

Lieu et types d’aménagement            Coût global     Coût au km

  • Avenue verte (76)                          0,15M€
  • Bordeaux – Sauveterre(33)           3.96M€          76 200€
  • Canal de la Marne au Rhin (67)     3.81M€          76 200€
  • Givry-Cluny (71)                             2.01M€          45 700€
  • Thionville (57)                                 1.20M€          39 600€

Selon ces exemple, le coût moyen est d’environ 77 500€HT. Nombre d’interlocuteurs de cette étude de pré-faisabilité comptaient approximativement 90 000€.


Coûts des mobiliers urbains

Les coûts suivants ont été avancés par une collectivité de Gironde ayant porté les travaux de voie verte (achat et pose comprise) :

  • Matérialisation complète d’une intersection : 1 600€ HT
  • Aire de repos simple (3 bancs, une poubelle) : 2 150€ HT
  • Aire de convivialité ( 2 ensemble pique nique, 2 arbres+ poubelle) : 7 000€ HT
  • Ecluse 1 voie : 10 000€ HT
  • Coussins berlinois ralentisseurs x 2 : 2 500€ HT
  • Jeux d’enfants hors aménagements : 1 000€ HT

Toujours selon la précédente collectivité, les aménagements parallèles à la voie verte représentent les 2/3 des investissements. (aire de jeux, panneaux de signalétique, réalisation d’un pont, parking).


La Voie Verte Gisors-Gasny

Elle emprunte l’ancienne voie de chemin de fer sur 28 kilomètres entre Gisors et Gasny et traversera 3 départements puisque l’itinéraire concerne
- 10 communes de l’Eure : Gisors, Dangu, Guerny, Neaufles Saint Martin, Château sur Epte, Berthenonville, Dampsmesnil, Bus Saint Rémy, Fourges, Gasny) soit environ 10 kilomètres sur le territoire de la communauté de communes Gisors Epte Lévrière ;
- 2 communes de l’Oise : Boury en Vexin, Courcelles les Gisors ;
- 2 communes du Val d’Oise : Montreuil sur Epte, Bray et Lû.


Quel est le coût d’un tel équipement ? Qui gère cette Voie Verte ?


Le coût estimatif de cet investissement est évalué à 2.804.975 € TTC pris en charge à 75 % par le Département de l’Eure et à 25 % par la Région Haute Normandie.

Il convient d’ajouter à cela l’entretien de la Voie Verte (100 €/an/km) en elle-même et l’installation et l’entretien des équipements connexes le long des 28 kilomètres (bancs, poubelles, stationnement voitures et vélos, haltes secondaires, points d’eau, tables et bancs de pique-nique, relais-vélos…).
C'est le Syndicat mixte créé en décembre 2006 entre les 2 communautés de communes (Gisors-Epte-Lévrière et Epte Vexin Seine) et les 5 communes (Gasny, Boury en vexin, Courcelles les Gisors, Bray et Lû, Montreuil sur Epte) qui gère et entretient cette Voie Verte (entretien de la Voie Verte, achat et gestion des équipements connexes).

Soit un coût moyen du KM à 81000€ ; soit pour la ligne Marmande/Casteljaloux un investissement global de 2.089.800€ sur un hypothèse moyenne…

En finançant cette voie par des subventions régionales ou autres, à hauteur de 75%, il reste 522.000€ à financer par une collectivité territoriale ; soit sur emprunt (mais pour la région, c’est le même problème) une annuité d’environ 49000€ à 5% sur 15 ans

Cette collectivité pourrait donc accorder une subvention d’exploitation inférieure à un chemin de fer touristique.

N’oublions pas les coûts d’entretien et connexes, qui au lieu d’être affectés à l’entretien de la «voie verte» le seraient à la «voie ferrée» via des entreprises d’insertion…