Après notre exploration du 8 octobre, nous avons une vue d'ensemble de cette ancienne voie ferrée, tronçon de la voie Marmande - Mont-de-Marsan.


Afficher Etat des voies ferrées en Gascogne sur une carte plus grande

Voir aussi l'album photos

Une confirmation : ces explorations sont des plongées émouvantes dans un autre monde, campagnard, forestier, non actualisé sauf par les gares et les maisons de garde-barrière, souvent reconverties en maisons d'habitation.

64231048

La voie ferrée disparue (entre le Frèche et Lucbernos, du côté de Bourriot-Bergonce)

La voie Casteljaloux - Bourriot-Bergonce, comme Beautiran-Hostens que nous avons aussi explorée de bout en bout en 2011, est devenue une succession de chemins à travers lande (capbat la lane).

Il faut être attentif pour remarquer les restes de l'époque ferroviaire, et parfois...

DSC00629

...dévaler le remblai pour admirer les anciens ponts...

65634766

comme celui-ci, entre Clarens et Jouan-Long.

 

DSC00639

Trois des explorateurs qui étudient la carte ! Merci à Philippe-M pour la photo !

Entre explorateurs de "Rail Gascogne", la discussion est ouverte, et les avis divers.Mais on doit bien pouvoir en faire quelque chose, de ces voies landaises d'une trentaine de km !

Leur paysage est dépaysant (pour les urbains) et délicieux (pour ceux qui aiment la forêt landaise).

Leur profil, rectiligne ou de faible courbure, et plat grâce aux remblais et tranchées qui évitent les pentes, calculé pour économiser l'énergie des locomotives, convient à merveille à l'ère de sobriété énergétique qui s'ouvre maintenant.

Il faut donc concilier deux usages :

  • la promenade (quotidienne, de week-end, vélo-route de vacances...)
  • le transport quotidien à faible dépense énergétique et sur des distances courtes (de 1 à 30 km...) : jeunes ou vieux qui vont respectivement au collège ou chez le médecin dans le bourg voisin, chasseurs qui vont à la palombière, ouvriers forestiers...

Plus un autre usage, déjà instauré par endroits : piste DFCI (Défense contre l'incendie). Mais ce dernier ne devrait pas exclure les autres, contrairement à l'interdiction de circulation sauf riverains du panneau ci-dessous :

64203826

 

Où en sommes-nous par rapport à ces objectifs de réutilisation intelligente et économique de notre patrimoine (la repose du rail étant sans doute ici irréaliste, sauf bouleversement de notre fonctionnement économique ou circonstance locale particulière) ?

  • Sur Beautiran-Hostens, l'aspect "promenade" prime pour l'instant : la plus grande partie (La Brède-Hostens) semble en voie d'être sauvée par une voie verte (engins motorisés expressément interdits, ça doit être contre les quads, mais ça restreint la pluralité des usages). Hélas, Beautiran-La Brède est coupé du reste par une autoroute, et c'est la correspondance avec une gare TER qui saute.
  • Sur Casteljaloux - Bourriot-Bergonce : Casteljaloux-Houeillès, qui serait particulièrement utile à des transports quotidiens, est  menacé de démantèlement. Houeillès-Plaisance est préservé par la piste DFCI.  Plaisance-Bourriot-Bergonce est dans un état lègèrement pire que Casteljaloux-Houeillès...

A bientôt (mais peut-être en 2012 quand même) pour d'autres aventures !